Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
29 décembre 2006 5 29 /12 /décembre /2006 09:07
L'Epicerie de Saint-Rémy a fermé ses portes en septembre.

Le fermeture du petit commerce un "mal de notre société".
La disparition des petits commerces dits de « proximité », et notamment les commerces alimentaires, est un phénomène qui touche toutes les villes et les villages de France.
Les magasins de journaux, les boucheries, et les poissonneries sont les activités les plus touchées.
Par contre les traiteurs asiatiques, les agences immobilières et les établissements bancaires se développent de manière exponentielle.

L'épicerie de Saint-Rémy.
Ouverte suite d'une reprise, l'épicerie a fermé ses portes depuis septembre. Une baisse de fréquentation lente, mais inexorable aurait provoqué cette fermeture.

Une étude pour la réouverture.
De nombreuses questions se sont posées afin de "cibler" la demande et de pérenniser ce commerce de proximité.

En tant que cytadin, nous effectuons la plus grande partie de nos achats dans les grands centres commerciaux. Ces zones commerciales proches du village, offrent une disparité de biens et de services, à des coût
plus faible. Ces zones ont inévitablement un impact sur la pérennité des petits  commerces.
Sommes-nous prêts en tant que consommateur à privilégier nos achats dans ce  commerce de proximité ?

Une simple épicerie est-elle un commerce viable? Non.
Pour que survivent les petits commerces, des conventions et des services se sont développés comme ceux de la poste, la Vente Par Correspondance ou un video club, etc...
Ils doivent se développer sur Saint-Rémy pour pérenniser l'existence du commerce de proximité.

Une enquête diligentée par la Mairie.
Afin d'anticiper les demandes, la Mairie diligente une "ENQUETE SUR VOTRE EPICERIE".

En répondant nombreux à ce questionnaire, nous permettrons ainsi de mieux cibler l'offre et la demande.

L'annonce d'un repreneur éventuel.
Après avoir pris contact avec la féderation des épiceries, un repreneur serait interréssé. Ce commerce pourrait ouvrir à nouveau ses portes d'ici quelques mois.


Pour ou contre, n'hésitez pas à donner votre avis lors de cette enquête.
Apportez également vos commentaires sur ce blog.

Fort d'expériences vécues sur d'autres communes, on peut dire qu'un village sans commerces pour le dynamiser est un village mort.


Partager cet article

Repost 0
Published by Jean-Luc - dans Chroniques locales
commenter cet article

commentaires