Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
26 juin 2010 6 26 /06 /juin /2010 07:44

Vendredi 25 juin 2010, le conseil municipal a opté  pour le Logement Francilien comme bailleur social et voté une demande de contrat CDOR (Contrat de développement de l’Offre Résidentielle), pour la réalisation de 2 programmes immobiliers en centre village.

 

panneau_stremylhonore.JPGCe vendredi soir, ce n'est pas sans questions que les conseillers ont fait le choix d'un bailleur social et ont voté la demande d'une subvention pour la mise en place du contrat CDOR, lors de ce conseil municipal un "petit peu houleux".

 

Le choix du bailleur social : le "Logement Francilien", société du groupe le "Logement Français", a été arrêté, pour :

- la construction de 15 logements sociaux sur les 50 logements prévisisonnels que compte l'opération située en centre village sur les  terrains achetés par l'EPFY (Etablissement public foncier des Yvelines).

Les 35 autres logements seraient traités par un opérateur privé, certains de ces logements seraient gérés par le bailleur social.

 

- la construction de 10 logements sociaux sur un second projet, situé également en centre village, sur un terrain appartenant à la mairie, acquis à la  suite  d'une procédure d'expropriation destiné à la création de parkings en centre village.

 

L'exécutif st-rémois validait le choix de ce bailleur, celui-ci  "couvrant financièrement" les 2 opérations immobilières. Le conseil a cité comme référencement pour ce bailleur un projet déjà réalisé sur Marly le roi, qui présente une belle façade pour un  petit village rural a-t-on exprimé lors de ce conseil.

 

Le projet revitalisation centre village :

C'est une opération de 3500 m2  de SHON, sur un ensemble de terrains  de 5000m2, qui rdevrait recevoir 50 logements environ.

La  SHON (Surface Hors Oeuvre Nette) et son coût,  ont été  déterminant dans un premier temps  concernant le  choix du bailleur, puis  un  second critère a été débattu "la beauté de  projets existants".

 

Le principe d'un calcul basé sur 50 logements de type F3 de 70 m2, construits sur des terrains acquis par l'EPFY pour le compte de la commune au coût estimé à 985 0000 euros HT (achat terrain, démolition des maisons et frais annexe), a permis de retenir le bailleur qui offrait une proposition  de 300€ HTpar m2 de SHON foncière. 

 

Le projet logement et parking "rue St-Nicolas" :

Ce serait un projet de 10 logements sur un terrain communal en friche situé à l'intersection de la rue St-Nicolas, et de la rue du Pr Mariller, acquis  il y a dix ans pour environ 160 000 € , à la suite d'une expropriation destiné eà la construction de parkings, faisant défaut dans le centre village a rappelé Monsieur le Maire.

Le projet de parking public n'étant pas abandonné, celui-ci serait situé sous les logements sociaux  envisagés.


Un contrat CDOR (Contrat de développement de l’Offre Résidentielle) sera sollicité auprès du Conseil Général des Yvelines.

Ce dispositif exceptionnel du Conseil Général  yvelinois est établi pour la période 2006-2013 d'une durée de 3 à 6 ans (2011 étant la dernière année de contractualisation).

Cette aide, mobilisée sur des dépenses d'investissements, est aujourd'hui de 5 000 euros par logement locatif social produit dans le cadre du programme pluriannuel de production pour les communes rurales situées hors secteur des OIN (Opération d'Intérêt nationale). Cette aide était au départ de  12 000 euros en 2009, la restriction budgétaire ayant ramené l'aide à 5 000€.

 

La gazette vous informera plus sur ce projets et pourquoi une interview du Maire et de l'adjoint délégué à l'urbanisme.


Partager cet article

Repost 0

commentaires